Accueil
A propos de nous
Calendrier
Musée Virtuel TerroT
Les avant et après
Album Photos
Cartes postales/affiches TerroT
Forum TerroT & MD
Les Manifestations
Notices d'entretien
Catalogues
Documentation
Dossier Restauration
Liens Utiles
Contactez-Nous
Plan du site
Livre d'or TerroT

 

 

Amazonas - la moto brésilienne

 

Mélanie, membre du TerroT club de Ballancourt depuis quelques années roule en Honda et habite le Brésil  (à Juiz de Fora - à prononcer D'JU' D’JY FOALLLL)  et est co-webmaster du site terrot.org avec Philippe depuis 2004 . Cela prouve qu’on peut aimer les TerroT au-delà au territoire Français, bien au-delà de Ballancourt....  Elle a effectué de nombreux séjours en France et aujourd’hui elle nous propose de découvrir l’Amazonas, une des plus imposante moto du monde produite au Brésil … car au Brésil... point de TerroT...  ( NDLR : En Argentine, 4 TerroT sont présentes et cela énerve fortement notre amie Mélanie)

 

Le Brésil ne fabriquait pas de motos… alors pour répondre à la demande, les Brésiliens ont fabriqué LEUR moto... un Monstre, car elle fait, tout simplement, 400kg et 1600cc à cause d'un moteur Volkswagen coccinelle refroidit à air...  Dans un pays où plus de 90% des motos sont des 125cc, on est un peu choqué quand on trouve devant nous (ou derrière)  une moto qui fait 2,56m de longueur; 1,12m de largeur; 1,43m de hauteur au niveau des rétroviseurs et un empattement de 1,66 m...

 

 

L’Amazonas… faute de « petites » on fait des « grosses »

 

 

Connu aussi comme "MOTOVOLKS", l'idée de construire une motocyclette avec moteur Volkswagen n'a pas été initiée avec l'Amazonas.

 

Dans le début des années 70, les mécaniciens Luiz Antonio Gomi et José Carlos Biston ont construit une machine de 330 kilos avec moteur VW à air de 1500cc, dont le volant du moteur a été modifié parce que, initialement, la moto avait la tendance de s'incliner quand on accélérait. La boite à vitesses était également de marque allemande et  étant équipé d’une marche-arrière. La suspension arrière avait deux ressorts auxiliaires, barres parallèles aux originaux. Celle de devant, comptait deux amortisseurs de direction de la « WV coccinelle », placés latéralement à la fourche télescopique. Le système de freins avant se composait de deux disques provenant de la voiture « Ford Corcel » et seulement un à l’arrière, avec le maître cylindre d’une coccinelle. La partie cycle était composée de parties de cadre d'Harley et d'Indian 1200cc de 1950. Malgré une fabrication artisanale, elle  été approuvée par l'Institut de Recherches Technologiques de USP – Université de São Paulo.

 

Ultérieurement, les deux amis ont installé un atelier à São Paulo et ont construit trois "Motovolks" suplémentaire, dont la destination est, aujourd'hui, méconnue.

 

   
Ils travaillaient ensemble, Luiz Antônio e José Carlos ont construit la MotoVolks en 1977, l'origine des Amazonas.

 

A partir de cette idée, un groupe de São Paulo, le FERREIRA RODRIGUES, s'est intéressé à ce projet. En 1978, est née la légendaire AMAZONAS, seule moto avec marche arrière, considéré à l'époque comme la plus grande moto du monde.

 

Le Brésil a, alors,  été pris par une grande « fièvre ». En effet, à l’époque, il n'y avait pas d’importation de motos au Brésil. Il n'y avait que des motos de production locale de basse cylindrée. Rapidement, a été créé  "L’Amazonas Motocicletas Especiais - AME", société établie le 15 août 1978, dans le quartier du Penha (SP).

 

La production des modèles de la marque a commencé seulement trente et deux jours après la création de l'AME. La gamme était constituée d’un modèle Tourisme Luxe, Sport Luxe et Militaire Luxe.

La moto était une vraie "salade" composée de pièces de WV Corcel, de Coccinelle, de Camion Mercedes 608, de Puma et des voitures Ford. C'était une moto avec des  dimensions énormes. De part les pièces utilisées, elle était très robuste et fiable. Il est aujourd’hui, tout a fait commun de trouver des Amazonas en état d’origine, dans un parfait état de conservation.

 

Il y a eu également un modèle fonctionnant à l’alcool de canne à sucre. En 1978, ce modèle disposait d’un carénage intégral du moteur, pour le maintenir dans des températures plus élevées.

 

L'Amazonas a été exportée vers plusieurs pays et notamment au Japon. Diverses modifications ont été faites pendant son existence, châssis, suspension, esthétique et motorisations. En octobre de 1988, cinq ou six motos ont été encore montés dans les ateliers, marquant ainsi, de la fin du « MOTOSSAURO » (moto dinossauro = moto dinosaure).

Pour avoir un ordre de grandeur,  L’Amazonas coûtait l'équivalent de six Honda CG 125cc, à l'époque de sa fabrication. (Recherche faite par la revue Moto exposition le 15 avril 1983). Les premières Amazonas étaient pré-payées avant leur fabrication et  Il fallait attendre de 90 à 120 jours pour réceptionner sa moto...

 

De nos jours, trouver une Amazonas originale n'est pas une tâche facile. Tout au long des années, les propriétaires ont fait plusieurs modifications, tant sur  l'esthétique que sur la partie mécanique.

 

L’Histoire de la moto Brésilienne n'est pas encore finie. La BRASIL et la KAHENA  ont ensuite étaient produites…. To be continue...

 

 

 

 

 

Quelques détails a propôs de l'Amazonas

Dates de production

1978 - 1988 (?)

Type

Custom

Moteur(s)

4 cylindre à plat, 4 temps refroidi par air

Cylindrée (alésage x course)

1 500 cm³

Alimentation

2 carburateurs

Embrayage

multidisque en bain d'huile

Boîte de vitesses

à 5 rapports

Transmission

par chaîne

Cadre

double berceau

Suspension avant (débattement)

fourche télescopique

Suspension arrière (débattement)

2 combinés

Frein avant

2 disques

Frein arrière

1 disque

Empattement

1 660 mm

Réservoir (réserve)

ℓ ( ℓ)

 

 

Articles et photos d'époque a propos de l'Amazonas... 


  Magazine "Hot VW" (USA)

"De la jungle brésilienne, elle est venue pour terrifier les autoroutes de l'Amérique" - titre de l'article.

 


1978, la première Amazonas, dans l'usine.

 

 
En Allemagne, un modèle avec un sidecar.

 


Amazonas militaire, publicité pour les Etats Unis.

 


En 1982, elle était déjà un peut différente du modèle d'origine, sur la photo, un teste dans une autoroute.

 


Amazonas 1985

 

Encore une photo dans un magazine américain.

 

 

 

Photos : Mélanie Moreira lors du 15eme Meeting motos classiques à Tiradentes - Brésil.

Source de cette matière et photos/articles d'époque : Magazines Duas Rodas, Moto Técnica, Moto Show, Wikipedia, Site TMA et le site Amazonas - http://www.motoamazonas.com.br/

 

 

 

Voltar          Retour          Back

 

 

 

 

 

 


Accueil | A propos de nous | Calendrier | Musée Virtuel TerroT | Les avant et après | Album Photos | Cartes postales/affiches TerroT | Forum TerroT & MD | Les Manifestations | Notices d'entretien | Catalogues | Documentation | Dossier Restauration | Liens Utiles | Contactez-Nous | Plan du site | Livre d'or TerroT

Site TERROT & MAGNAT-DEBON - Motos Anciennes - France

Conditions d'utilisation du site - © 2004 TerroT & Magnat-Debon Motos Anciennes - Tous droits réservés, la reproduction, même partielle, du matériel présenté sur ce site est interdite.
Pour toute question, problème ou "bug" concernant ce site Web, envoyez un courrier électronique à
MySiteOuaib.

Dernière mise à jour le : 15/05/16